CHAMBRE DES REPRESENTANTSPARLEMENTCHAMBRE DES CONSEILLERS

Diplomatie parlementaire

Coopération internationale


Feu S .M le Roi Hassan II a mit à profit l'ouverture de la session parlementaire d'octobre 1982 pour entretenir les députés marocains du thème ."la démocratie et son rôle positif en politique étrangère en toute liberté et souveraineté ".Après une analyse perspicace de l'évolution de la politique étrangère marocaine conformément aux options fondamentales définies par le Souverain Lui-même en parfait accord et totale symbiose avec la volonté populaire ,Feu S.M le Roi Hassan II a passé au crible le rôle du Parlement marocain en relation avec une telle ou telle évolution en les incitant à mieux s'intéresser aux relations internationales ,dans cette partie de son Discours le Souverain a tenu ainsi à faire observer aux parlementaires marocains que:

 

    "Aujourd'hui, il y une interpénétration des problèmes , et tout choix économique , monétaire ou même pédagogique ou technique nous oblige , par voie de conséquence, à un dialogue permanent, libre et démocratique avec toutes les couches sociales et , par là même, avec tous les élus du peuple, afin d'avoir les mains libres dans nos rapports avec l'étranger.

    Ainsi, messieurs les députés, quand nous lisons ou écoutons vos interventions au parlement et au sein des commissions , nous sommes tenté de vous faire un reproche ; votre manque d'intérêt à l'égard de la politique étrangère du Maroc .

    Quand nous lisons les journaux nous ne trouvons pratiquement que des critiques tell " le Maroc a négligé l tel ou tel problème " alors qu'en politique étrangère ,il ne faut jamais perdre de vue que seuls le sixième ou le dixième des efforts fournis sont apparents .Les plus importants et les plus décisifs demeurent invisibles.

    Si vous n'interpellez pas le ministre des affaires étrangères dans un cadre restreint et discret , vous ne pouvez pas être au fait de l'importance de l'enjeu .Il vous faudra ensuite savoir que les acteurs qui apparaissent ne sont pas forcément ceux qui jouent le principal rôle .Vous ne pourriez connaître nos initiatives en politique étrangère vis à vis des pays arabes , de l'Afrique , du tiers monde , des grandes puissance et de l'Europe , que si vous prenez l'engagement de respecter le secret et de demander aux responsables de la politique étrangère de vous mettre au courant de l'étendu de l'enjeu des parties en présence et des résultats escomptés.

      Sachez , que Dieu vous préserve , que parmi les choix , certains sont imprévisibles .d' autres peuvent ou doivent être révisé toutes les deux ou trois années .La politique étrangère fait partie de ces derniers .Nous avons bien sûr des bases intangibles mais plusieurs domaines restent à réviser au mieux des intérêts du Maroc ,de ses alliés et de ses frères avec lesquels il est solidaire à l'échelle arabe et la souveraineté totale dans son action en politique étrangère .Il s'agit là d'un des aspects les plus importants de la "Choura"(consultation) et du dialogue"

 

C'est ainsi que dès le début de la législature de1984, le bureau du parlement procède à une meilleure répartition des taches avec la commission des affaires étrangères ,rationalise ses méthodes de travail , instaure une coopération étroite avec le Ministère des affaires étrangères ,multipliant ainsi les réunions , en séances plénières ou en commissions , réservées aux questions internationales , consolide et élargie sa coopération avec un nombre très élevé de parlements étrangers , crée des groupes d'amitiés, accueille sans discontinuer des délégations parlementaires étrangères , envoie des missions qui sillonnent toutes les parties de la planète pour faire connaître la civilisation et la démocratie marocaine , effectuer des échanges d'expériences ,harmoniser les positions faces aux grands problèmes internationaux ou aux questions communes et rappeler ou monter la justesse de la cause nationale ,participe de façon active et très remarquée aux travaux de l'Union Interparlementaire , de l'Union parlementaire Arabe , et de l'Union des parlements africains.

 

La Chambre des Représentants est membre permanent dans les Organisations Parlementaires suivantes:

  • L'Union des Parlements Africains (U. P. A.) ;
  • L'Union Interparlementaire (U. I. P.) ;
  • L'Union Parlementaire Arabe (U. I. P. A.) ;
  • L'Union des Parlements membres de l'Organisation de la Conférence islamique;
  • L'Assemblée Parlementaire Euro Méditerranéenne ;
  • Le Conseil Consultatif de l'UMA ;
  • Le Forum des Parlementaires Africains pour l'Éducation et le Développement (FAPÉD) ;
  • La Conférence sur la Coopération et la sécurité en Méditerranée C.S.C.M. ;
  • La Conférence des Présidents des Parlements Nationaux ;
  • La Conférence des Présidents des Parlements des pays membres du 5 + 5 ;
  • L'Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) ;
  • Le Forum des Parlementaires Arabes et Africains pour la Population et le Développement.

Membre observateur dans les Organisations Parlementaires suivantes:

  • L'Assemblée Parlementaire de l'OTAN (AAN) ;
  • Le Parlement Andin ;
  • L'Organisation sur la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCÉ) ;
  • L'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe.