CHAMBRE DES REPRESENTANTSPARLEMENTCHAMBRE DES CONSEILLERS

Actualités

L’expérience avant-gardiste du Maroc en matière de gestion des migrants et des réfugiés mise en valeur en Afrique du Sud

> 11/11/2019
  • L’expérience avant-gardiste du Maroc en matière de gestion des migrants et des réfugiés mise en valeur en Afrique du Sud
  • L’expérience avant-gardiste du Maroc en matière de gestion des migrants et des réfugiés mise en valeur en Afrique du Sud

L’expérience avant-gardiste du Maroc en matière de gestion des questions liées à la migration, aux réfugiés et aux personnes déplacées a été mise en avant lors d’une conférence régionale tenue cette semaine sur cette question au siège du Parlement Panafricain (PAP), à Midrand, près de Johannesburg.

Une délégation de députés représentant différents groupes parlementaires à la Chambre des Représentants a saisi l’occasion de cette conférence, organisée par l’Union interparlementaire (UIP), en coopération avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et le PAP, pour souligner que le Maroc a fait de l’intégration des réfugiés et des migrants un choix qui s’inscrit en droite ligne de la politique d’ouverture et de solidarité du Royaume.

Cette politique d’est déclinée en un traitement humaniste de ces questions, en parfaite harmonie avec les valeurs civilisationnelles du Royaume en tant que terre de paix et de rencontre, ont indiqué les députés.

Dans les différentes interventions lors de cette conférence régionale pour l’Afrique, les députés marocains ont cité plusieurs exemples concrets de réfugiés et de migrants qui ont réussi, à la faveur de cette politique d’intégration, à se frayer un chemin au sein de la société marocaine.

Dans le cadre de la mise en œuvre de cette politique, les autorités marocains veillent au respect de tous les droits des réfugiés et des migrants, notamment le droit à la santé, au travail et à la scolarisation, ont-ils noté, soulignant que le souci constant de garantir les droits de ces personnes participe de la ferme conviction que les réfugiés et les migrants peuvent être un vecteur de développement.

Le Maroc a pu franchir ces pas dans ce domaine en raison de plusieurs facteurs, ont dit les députés, relevant que le Royaume s’est transformé durant les dernières années, d’un pays de transit pour devenir un pays d’accueil de milliers de migrants.

Les efforts consentis par le Royaume dans ce domaine font la fierté non seulement du peuple marocain mais également des autres peuples frères en Afrique, qui voient en le Maroc un modèle de solidarité africaine agissante, ont noté les députés marocains, rappelant que Sa Majesté le Roi Mohammed VI est désigné leader de l’Union Africaine sur la question de la migration.

Dans les interactions avec les députés marocains, plusieurs de leurs homologues venus de différents pays africains, ont salué le rôle important du Maroc en Afrique, un rôle qui ne cesse, ont-ils dit, de se renforcer depuis le retour historique du Royaume au sein de l’UA.

La contribution du Maroc au sein du PAP, l’institution législative continentale, a été également saluée, car venant d’un pays dépositaire d’une grande expérience législative capable d’enrichir les débats sur les questions continentales sous l’hémicycle de parlement panafricain.

La conférence de l’UIP, qui s’est tenue sous le thème: «apporter des réponses globales a la situation des réfugiés: pour des approches parlementaires efficaces», s’inscrit dans le contexte du suivi du pacte mondial sur les réfugiés et du thème retenu par l’Union africaine pour l’année 2019, a savoir «les réfugiés, les rapatriés et les personnes déplacées internes: vers des solutions durables au déplacement force en Afrique».

Le conclave a été l’occasion pour les parlementaires et a tous ceux qui œuvrent a leurs côtés a la conception et a la mise en œuvre de réponses globales a la situation des réfugiés et des populations des pays hôtes un espace de dialogue pour débattre de ces questions. 

La rencontre a servi de plateforme de réflexion stratégique pour susciter chez les parlementaires du continent africain un intérêt pour le pacte mondial et le Forum mondial sur les réfugiés.

La conférence a été sanctionnée par l’adoption d’un plan d’action visant a permettre aux parlements d’appuyer la mise en œuvre de réponses efficaces a la situation des réfugiés allant dans le sens du pacte mondial sur les réfugiés.

La délégation marocaine lors de cette conférence comprend Farouk Tahiri (Groupe Justice et Développement), Abderrazak El Ouarzazi (Groupe Authenticité et Modernité), Mustapha Bakkouri (Groupe Rassemblement Constitutionnel) et Tarek Kadiri (Groupe istiqlalien de l’unité et de l'égalitarisme).

(MAP)