CHAMBRE DES REPRESENTANTSPARLEMENTCHAMBRE DES CONSEILLERS

Actualités

Le Maroc a réalisé des avancées notables en matière d'égalité homme/femme (Pdt délégation parlementaire)

> 25/11/2019
Le Maroc a réalisé des avancées notables en matière d'égalité homme/femme (Pdt délégation parlementaire)

Le Maroc a réalisé des avancées notables en matière d’égalité homme/femme et d’autonomisation des femmes, grâce à la convergence d’une volonté politique exprimée au plus haut niveau de l’Etat et l’implication et le dynamisme des forces vives de la société et des différents acteurs politiques et associatifs, a affirmé, lundi à Lisbonne, le député et président de la délégation marocaine, partenaire de la démocratie de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, M. Allal Amraoui.

Il a rappelé dans son intervention, lors d'un atelier dans le cadre du 25ème forum de Lisbonne qui se poursuivra jusqu'à mardi, que plusieurs lois ont été amendées, citant à cet égard le code de la famille, le code pénal, le code du travail, le code de la nationalité, le code électoral et la charte communale.

Par ailleurs, le Maroc compte une meilleure représentation des femmes dans la sphère politique, a-t-il ajouté, se félicitant que 81 femmes siègent actuellement à la Chambre des représentants, soit 21 % du nombre total des parlementaires, contre 17 % en 2011, 10,5 % en 2007 et 0,7 % en 1997.

La création de l’Autorité pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discrimination, la loi sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes, l’amendement d'un article du code pénal relatif au mariage des jeunes filles mineures victimes de viol, qui ne permet plus au violeur d’échapper à la justice, et la mise en place de l’Observatoire national de lutte contre la violence à l’égard des femmes, sont autant de mesures prises par le Royaume pour la promotion de l'égalité, a poursuivi le député.

Il a cité d'autres mesures, dans ce contexte, notamment la mise en place de l’Observatoire national pour l’amélioration de l’image de la femme dans les médias, la loi organique sur les nominations aux postes de haute responsabilité qui prend en compte la parité entre hommes et femmes, la création du Conseil consultatif de la famille et de l’enfance dont le projet de loi a été déposé au Secrétariat général du gouvernement, l’adoption de la nouvelle loi organique des finances qui stipule la prise en compte du genre dans la définition des objectifs et indicateurs de performance des départements sectoriels, lors de l’élaboration de leur programmation budgétaire, et aussi l’ouverture de certaines professions aux femmes comme celle des Adouls.

M. Amraoui a toutefois fait état de deux défis majeurs posés aux institutions marocaines pour les années à venir, à savoir celui de la réforme de l’éducation et de ses effets tant dans le domaine de l’employabilité que de l’affermissement des valeurs démocratiques, et celui de la question sociale, la redistribution des richesses étant la plus déterminante pour la société marocaine.

Sur un autre registre, il a fait savoir que dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) relève en premier lieu de la responsabilité des gouvernements.

Cependant, leur concrétisation ne peut être couronnée de succès que par la mobilisation, l’implication et le soutien de l’ensemble des acteurs concernés, y compris les parlements, en tant que détenteurs du pouvoir législatif, représentants du peuple et organes de contrôle de l’action des gouvernements.

Le 25ème forum de Lisbonne a été ouvert, lundi, sous le thème "Composer le paradigme: La relation entre le développement et les droits de l'homme, l’Etat de droit et la démocratie: Atteindre ensemble les Objectifs de Développement Durable", à l'initiative du Centre nord sud du Conseil de l'Europe.

Cette manifestation constitue un cadre idéal pour renforcer l’échange de connaissances, bâtir la confiance et favoriser une coopération multilatérale et régionale effective, et permet à des personnalités venues d’Europe et d’autres continents de se rencontrer pour partager leurs expériences, leurs bonnes pratiques et leurs expertises sur de grands sujets de préoccupation de sociétés interconnectées et marquées par la mondialisation.

(MAP)