CHAMBRE DES REPRESENTANTSPARLEMENTCHAMBRE DES CONSEILLERS

Actualités

La stratégie marocaine dans le domaine de la migration et l'asile présentée devant l'APCE en conclave à Athènes

> 23/05/2018

Des parlementaires marocains ont présenté mardi à Athènes lors d'une réunion de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), la stratégie marocaine dans le domaine de la migration et l'asile ayant permis de régulariser la situation de milliers de migrants illégaux.

Dans une déclaration à la MAP, Mohamed Moubdii, président du groupe haraki à la chambre des représentants et membre de la délégation marocaine présente aux travaux, a indiqué que la politique migratoire marocaine a été saluée par les participants à ce conclave, lesquels ont appelé les pays d'accueil de migrants à suivre ce modèle.

Il a ajouté que la délégation marocaine composée de députés et de conseillers, a donné un éclairage sur les grandes lignes de cette stratégie à visage humain tout en soulignant les efforts déployés pour consolider les fondamentaux de la tolérance et de la cohabitation dans le Royaume.

Outre M. Moubdii, la délégation marocaine comprenait également Aziza Chegaf (PAM), Mehdi Atmoune (MP), Abdellah Bouanou (PJD), Abdessalam Lebbar (PI). Le Maroc prend part aux travaux de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe en tant que partenaire pour la démocratie.

Les participants à cette session ont abordé des questions concernant notamment le financement étranger de l'Islam en Europe, l'établissement d'un réseau universitaire européen, la lutte contre la corruption, la protection des victimes du terrorisme, les derniers développements de la situation en Palestine et en Syrie, la problématique migratoire et l'asile, ou encore la compatibilité de la Charia avec la convention européenne des droits de l'Homme.

M. Moubdiaa a, par ailleurs, noté que le Maroc en sa qualité de partenaire pour la démocratie à l'APCE s'impose désormais comme un acteur incontournable face aux défis posés et aux grands problèmes contemporains.

Dans la déclaration finale issue des travaux de l'APCE présidée par l'italien Michele Nicoletti, un appel a été lancé à l'adresse de l'Union européenne afin d'atténuer les effets de la crise migratoire.  Les participants ont également dénoncé le bain de sang qui a endeuillé Gaza dernièrement suite aux affrontements entre l'armée israélienne et des manifestants Palestiniens, provoqués par le transfert à Al Qods du siège de la représentation diplomatique américaine.

M. Moubdii relève, à ce propos, que ''les délégations européennes ont unanimement dénoncé cette démarche américaine qui ne favorise guère la paix, faisant couler le sang dans la région et exacerbant les tensions et la haine entre les religions et les peuples''.

Les participants à cette session ont également plaidé pour une meilleure protection des droits et acquis des minorités musulmanes.

Dans son allocution, le président du parlement grec, Nikolaos Voutsis a mis en avant l'importance de cette session de l'APCE au vu des questions discutées, insistant sur la nécessité de poursuivre la réflexion et le dialogue entre les parlementaires.

Il a aussi mis en garde contre certaines dérives autoritaires qui menacent la démocratie en Europe, appelant à préserver les droits des migrants et des demandeurs d'asile, car, selon lui, la gestion de la problématique migratoire représente un test pour les européens en matière de tolérance et de solidarité.

(MAP)